Nos réalisations

GAGNABOUGOU est situé à une vingtaine de kms de Mbour. Avec ses petits villages, il représente 4000 habitants et fait partie de la communauté rurale de Malicounda, dont les infrastructures sanitaires sont diversement réparties (7 postes de santé, 10 cases santé, 1 ambulance, 3 pharmacies, 7 dépôts de pharmacie). Le personnel sanitaire se compose de 7 infirmiers d’état, 19 agents de santé communautaire ASC, dont 15 matrones.

A noter qu’il existe, dans chaque poste de santé, une maternité. Gagnabougou a la chance d’avoir une maternité bien qu’il n’y ait qu’une case santé ! Cependant le nombre de lits d’accouchements est nettement insuffisant. D’où une vigilance accrue pour que les soins périnataux se passent bien.

Pour consulter un médecin il faut se rendre à l’hôpital de MBour, relativement éloigné compte tenu des 5 kms de pistes avant la route goudronnée («le goudron») que l’on prend à Warang.

Lors de leurs passages, des associations ont apporté des médicaments, de la parapharmacie, des panneaux photovoltaïques, ont construit puis réparé le toit de la case santé et son portail, ont payé de factures d’eau et des salaires. Mais cette aide s’est arrêtée fin 2012… laissant les villageois désemparés, ce qui arrive trop souvent en Afrique malheureusement.

 

La case santé a réouvert en août 2013, après plusieurs mois de fermeture, et nous avons voulu soutenir sa réouverture ; un agent de santé communautaire (ASC), habitant du village, fait office d’infirmier.

NOS OBJECTIFS

  • amélioration de la santé des villageois
  • renforcement de la prévention
  • aspect curatif : du personnel formé et disponible, un local adapté, aménagé, sain, avec arrivée d’eau potable et sanitaires, du matériel adapté, des médicaments, de la parapharmacie, des ressources de financement pérennes, un transfert rapide vers un hôpital

Fissel (3400 habitants) est une commune du département de Mbour faisant partie de l’une des 14
régions du Sénégal (celle de Thiès). Il y a 3 écoles primaires à Fissel. Lors du démarrage de
l’association en 2014, l’école de FISSEL ESCALE, 2ème école de la commune, avait 7 classes, 500
élèves environ, 9 enseignants, 1 directeur. A présent il y a 11 classes pour un nombre d’élèves
quasi similaire (500). Cette augmentation de postes d’enseignants a un fort impact chez les élèves.

Objectifs:

« Partage d’espoir au Sénégal » considère l’éducation comme le moteur du développement. Nous
souhaitons intervenir loin des grosses villes, en milieu rural, pour toucher les plus démunis, car quoi de plus légitime et utile que d’apprendre à lire et à écrire…

– Création d’une bibliothèque, construite par un menuisier sur place, et installation de … 1000 livres ;

– Équipement d’un espace informatique, avec ordinateurs et imprimantes ;

– Peinture, décoration, et sécurisation des locaux ;

– Dons de matériel scolaire, vêtements, chaussures ;

– Constitution d’une pharmacie d’école régulièrement vérifiée et alimentée lors de nos séjours au Sénégal ;

– Réalisation d’un jardin scolaire, arrivée de l’eau, et sécurisation de ce jardin ; restauration de la clôture du jardin, achat de semis ;

– Échange de correspondances entre l’école de Fissel et une classe de CP/CE1 de l’école du Poizat (Ain) ;

– Réfection des toilettes (4) et construction d’un grand évier, le tout carrelé. Il n’y a pas de doute ces travaux s’imposaient ….Depuis des mois les 500 enfants n’avaient pas de toilettes … Afin d’assurer une construction solide et pour un coût moindre, 250 briques ont été fabriquées sur place ;

– Construction d’un bassin de récupération d’eau de lavage des mains pour l’arrosage du jardin, diminuant ainsi la facture d’eau ;

– Installation d’un fût de 250 litres sur le mur au-dessus des toilettes afin de pallier à une éventuelle coupure d’eau ;

– Mise en place dans chaque classe d’un réservoir d’eau (25 litres), équipé d’un robinet posé sur un support, avec 2 gobelets qui seront rincés dans un petit seau contenant de l’eau javellisée ;

– Achat d’un compteur financé par les bénéfices de la kermesse, grâce à l’équipe enseignante.
Coût total : 2000 €, travaux financés en grande partie par le don de l’association Sakapain (Albertville) à Partage d’Espoir au Sénégal. Que Sakapain soit à nouveau chaleureusement remercié !

Réalisations de 2016 à 2017

 
 KERMESSE A FISSEL

Un atelier déco a été organisé, avec fabrication de guirlandes à partir de sacs plastiques usagés.

 

BIBLIOTHEQUE

– Financement des travaux de réfection suite à une fuite d’eau au niveau du toit de la bibliothèque ;
– Ouverture de la bibliothèque aux collégiens ; création par Mamadou de fiches de suivi ;

 

REMISE DES PRIX

Cérémonie de remise de prix, dans les coutumes sénégalaises, par le chef du village, le Maire, les enseignants et les parents d’élèves, aux 6 meilleurs élèves de chaque classe. C’est aussi une manière de distribuer les dons (matériel scolaire, vêtements, etc…)

 

CONSTRUCTION D’UN ABRI PROVISOIRE POUR UNE CLASSE

Les classes étant à double flux, cet abri permettra d’accueillir un nouveau cours avec une
maîtresse fraîchement nommée.

 

JARDIN

– Amélioration de la clôture et des portes ;
– Soutien à l’achat des semences, en partie financé par la vente des légumes ;

 

INFORMATIQUE

– Achat sur place de matériel ;
– Travaux de maintenance assurés par Mamadou (formation prise en charge par l’association) ;
– Démarrage de l’initiation aux élèves ;
– Cours d’informatique aux enseignants ;
– Prise en charge totale de la connexion informatique ;

PROJET 2018 : CONSTRUCTION D’UNE SALLE DE CLASSE, avec à l’étage, une SALLE INFORMATIQUE ET BIBLIOTHEQUE :
Le lancement pour construire 2 salles de classe dont l’une sera réservée à la bibliothèque + un espace
informatique a été laborieux… 
L’association a privilégié la qualité reconnue d’un bon maçon. Un document de partenariat a été signé entre le Directeur, le Président des parents d’élèves, et notre association via notre représentant Mamadou DIOP. Nous avons trouvé un terrain d’entente bien précis pour le circuit des finances. 
 
Toute l’équipe en France s’est mobilisée afin de déposer fin avril, avant le départ de Geneviève, un dossier conséquent de demande de subvention au sein du département.
Début avril, validation écrite de l’Inspection Académique. Le feu vert était donné !
La construction de 2 salles de classe a été lancée mi-avril 2018. Les mouleurs choisis parmi la population ont fabriqué les parpaings, puis le maçon est intervenu avec sa propre équipe de 4 à 5 personnes pour les fondations et l’élévation des murs.
Mamadou et le directeur ont assuré le suivi et la gestion des problèmes en l’absence de Geneviève.
Nous avons rencontré Madame le Proviseur du lycée technique et les responsables de la section métallerie pour le devis de fabrication des portes, fenêtres et rampe d’escalier. Au premier étage il y aura des fenêtres, et au RDC ce seront de simples persiennes . Très beau partenariat d’un établissement scolaire vers un autre…
A la construction du premier étage, les parents engagés pour apporter le sable ne sont pas venus…. Afin de ne pas retarder les travaux Mamadou a encadré les élèves qui ont transporté eux-mêmes le sable avec des moyens de fortune. Nous saluons leur courage car le puisage s’est effectué en période de Ramadan. Ce sont les petits qui ont donné l’exemple pour une participation active !
 
Malgré de nombreux retards, progressivement les dalles ont été coulées… les peintures intérieures et
extérieures faites … et le carrelage au 1er étage posé. Les deux salles de classe, l’escalier extérieur, le balcon, ont été édifiés.
Puis dernière dalle faisant office de toit-terrasse, et tout le travail de finition (lissage des murs, peinture, fixation des éléments en fer) a enfin été réalisé.
Le reste des matériaux (fer, ciment, sable) payés par l’association a été utilisé à la reconstruction du mur d’enceinte de l’école côté toilettes.
Un meuble de bibliothèque et des tables ont été fabriqués en sapin (le bois local ne résistant pas aux termites), ainsi qu’un meuble de protection pour le matériel solaire (batterie, onduleur).
Début novembre la construction était finie, et restait à gérer les finitions et la reprise de certains travaux :
  – sécuriser au maximum le bâtiment par la pose de grilles sur toutes les fenêtres vitrées ;
  – reprise d’un coin de dalle du RDC qui avait été terminée à la va-vite par manque de matériaux adéquats, problème non signalé ;
  – reprise en totalité des persiennes (pourtant fabriquées par un lycée technique) qui ne s’ouvraient pas complètement ; travail gratuit, mais reste la peinture à finir après les nouvelles soudures ainsi que la réfection de certaines parties anguleuses de la rampe d’escalier ;
  – reprise des anneaux en fer plat pour mettre en place des cadenas de sécurité ;
  – au niveau maçonnerie, les derniers travaux traînent : reprise après la pose des portes, mise en place d’un ré-agréage sur la terrasse pour augmenter l’étanchéité et assurer un lissage avant la pose du matériel solaire.
  – fabrication d’un poteau supplémentaire à l’extrémité du balcon sur insistance de Mr le Maire ;
  – achèvement de la peinture extérieure sachant que les deux salles de classe sont totalement terminées avec une bonne qualité de travail ;
  – aménagement du nouveau bâtiment : mise en place des étagères pour les livres et les ordinateurs, des tables amovibles, et des chaises. 
Nous remercions Monsieur le Maire qui a tenu son engagement pris en avril 2018 pour la livraison d’une vingtaine de chaises.

Janvier 2019 : un formidable chantier !

Au mois de mai 2018 un partenariat a été conclu avec le lycée René Perrin d’Ugine :

16 élèves accompagnés de 4 professeurs sont venus à Fissel du 22 au 31 janvier 2019 pour installer l’ELECTRICITE SOLAIRE sur le nouveau bâtiment !

Nous mettons donc tout en œuvre avec l’équipe enseignante, les parents d’élèves et les autorités administratives (Maire et Sous-Préfet), pour les accueillir dans de bonnes conditions :

  • réception du matériel solaire le 13/12/2018 ;
  • prise en charge de la confection des repas par notre association avec l’aide de 2 cuisinières ; pour plus de commodités Jean-Noël et Geneviève ont décidé de s’expatrier à Fissel. Un logement pour les repas des élèves sera mis gratuitement à notre disposition par la Mairie ;
  • logement des élèves au sein de l’école de Fissel ;
  • discussions nombreuses pour assurer un bon séjour à nos hôtes savoyards mais la TERANGA sénégalaise (l’art sénégalais inégalé de l’accueil) ne fera pas défaut.
  • séances d’informations dans les villages avec les agents formés ;
  • permanences de soins, pesée des nourrissons, information aux mamans ;
  • envoi de médicaments, matériel médical et para-médical, par container financé par une campagne de dons ;
  • équipement en matériel informatique pour la gestion de la pharmacie, le suivi des malades, les vaccinations, les pesées des nourrissons, etc… ;
  • Installation de l’eau à l’extérieur de la case pour une hygiène minimum, et dans un deuxième temps à l’intérieur, avec deux points d’eau, un évier et une douche ;

En plein été nous avons été sollicités par le département pour l’octroi d’une subvention spéciale «actions covid». Nous nous sommes donc vite mis au travail pour élaborer des actions en soutien auprès des structures que nous connaissons bien, et monter un dossier de subvention, ce qui n’a pas été facile en période de vacances. Pour nous l’école de Fissel était prioritaire.

– fabrication de 30 fontaines d’eau, et de support des fûts, pour les classes de Fissel et les écoles avoisinantes ; en effet, les fontaines d’eau servent au lavage des mains et permettent aux élèves de boire dans de bonnes conditions surtout en période épidémique. Les robinets en fer ont été remplacés par des robinets plastique pour éviter la rouille. Sur ces 30 fûts, 9 sont allés à une petite école de brousse à Ndiaganiao ;

–  achat de produits d’entretien et d’hygiène ;

– aide à 2 pouponnières (Mbour et Nianing), fragilisées par la crise sanitaire ;

– participation à une opération « sacs de riz pour les talibés de Warang » par l’intermédiaire d’une autre association sur place ;

– commandes de masques et d’articles en corne pour soutenir financièrement nos fournisseurs sur place ;

– réalisation d’une fresque sur les murs de l’école avec des messages anti covid. Ces derniers, visibles de la rue, permettent aussi à la population d’avoir accès à cette prévention, et ainsi le questionnement démarre à partir de la fresque. Merci à l’artiste Mr MO et à Mamadou qui ont pris du temps sur leurs vacances pour cette réalisation très soignée.

Cette année en raison du Covid nous avons renoncé aux ventes habituelles (à Tamié, à Queige, à Beaufort, et à Albertville). Face aux dépenses fixes de l’association (indemnité de transport pour Mamadou et accès à la connexion internet) il faut donc se réinventer.  C’est pourquoi en novembre, en prévision des achats de Noël, nous avons mis en place une vente via commande et réservation par mail avec récupération sur des créneaux horaires définis.

En août des pluies diluviennes se sont abattues sur le Sénégal faisant 4 morts et des gros dégâts ; l’école de Fissel a été touchée par un gros ravinement au niveau des fondations des anciens bâtiments et du nôtre. Les élèves ont ramené du sable pour combler. Des coulures sont apparues sur les murs intérieurs de notre bâtiment ce qui à nécessité une étanchéité de la terrasse.

L’action de l’association au travers du bâtiment électrifié grâce au partenariat avec le lycée d’Ugine porte ses fruits : la présence d’électricité gratuite permis le tirage des essais en nombre important pour les élèves. L’école est maintenant centre d’examen. Nous saluons la bravoure des élèves et de leurs enseignants ; c’est très encourageant pour nous tous.

Fin août un problème est survenu sur l’équipement solaire ; après bien des démêlées la garantie a pu fonctionner (la pièce défectueuse venant de France).

Un gros travail de maintenance de l’installation photovoltaïque, soutenu depuis la France par les professeurs d’Ugine (en particulier par Yohan), a été réalisé pendant l’été 2020, et grâce aussi à la collaboration de Mamadou. Un appareil est tombé en panne pendant 2 mois ½ .

Le lycée d’ Ugine, par l’intermédiaire des professeurs engagés au Sénégal, a d’ailleurs offert une caisse d’outils spécifiques à la maintenance du matériel solaire pour l’équipe de Fissel.

Matériel qui a mis beaucoup de temps à parvenir au Sénégal (octobre 2021) en raison de la Covid.

Nous les en remercions vivement car c’est un très beau geste de partenariat.

Durant la saison des pluies Mamadou a cultivé du bissap avec les enfants dans le jardin scolaire ce qui permettra de dégager un peu de revenus.

Concernant la situation au Sénégal, la pandémie contenue en 2020, connaît depuis le mois de janvier un net rebond pouvant être dû à un relâchement des gestes barrières et à la présence de températures plus fraîches en cette saison.

En 2021 :

– La bibliothèque a ouvert son accès aux anciens élèves de Fissel qui sont actuellement en enseignement technique ; le marquage des livres a été fait avec la fabrication d’un tampon.

– 2 ONG, Child Fund et Fellyok, se sont rendus en visite à Fissel. Mamadou nous a rapporté qu’ils ont été «impressionnés» par la grandeur des réalisations de la toute petite association qu’est PES. Le dossier de demande de subvention auprès de l’association Chidlfun semble en très bonne voie pour la reconstruction du mur d’enceinte de l’école.

– L’étanchéité du toit a été réalisée,

– Le carrelage sur le perron du bâtiment a été refait,

– La clôture du jardin a été refaite en dur.

– En France, nous avons fait une vente d’artisanat à Tamié du 25 juin au 18 juillet 2021 ;

– Manon, pharmacienne à Lille, a voulu faire une mission à Fissel, qui s’est déroulée du 1er au 11 Juin. Son rapport de mission : mise en place d’une pharmacie, formation de responsables, sensibilisation des élèves aux 1ers gestes de secours,…, témoigne que ce séjour a été une pleine réussite, et une première expérience novatrice pour notre association. Manon a même enregistré une vidéo très explicative sur la vaccination à destination du public scolaire et des enseignants, car le vaccin arrive à l’école !!

– Nous avons été présents au Forum des Associations le 11 septembre 2021 ;

– Nous avons préparé en septembre un acheminement de matériel scolaire ;

– Grâce aux amis de Manon, du bissap tout frais a été ramené en France. Manon s’est chargée de l’envoi sur Albertville, ce qui nous a permis de le vendre sur le Forum des Associations ;

– la SONATEL (= l’équivalent de France Telecom en France) a demandé un complément d’informations pour donner suite à une subvention permettant le renouvellement des ordinateurs ;

A la rentrée d’octobre il y aura 13 enseignants à l’école pour 11 classes, ce qui améliore considérablement la qualité des enseignements (quand l’association a démarré on comptait 7 enseignants). Mr Bodian, directeur de l’école de Fissel, a été promu responsable de tous les directeurs de la zone ; officiellement l’école de Fissel est devenue centre d’examens par la qualité de ses locaux, et la fourniture d’électricité gratuite grâce aux panneaux solaires… 

Actuellement un nouveau partenariat avec le lycée d’Ugine se construit pour une étude de faisabilité d’un projet concernant l’apport de l’eau potable dans des villages de brousse.

En dehors de ce projet « d’appui au développement », un « projet jeune » est à l’étude en
parallèle pour apporter une solution d’éclairage dans le foyer de chaque enfant (lampes à gravité, lampe dynamo, sac à dos solaire, …).